Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

Les friches, un nouveau gisement foncier pour les collectivités vendéennes

Dompierre-sur-Yon part à la reconquête de ses friches urbaines pour répondre à la demande de logements en périphérie immédiate de la Roche-sur-Yon. La municipalité engage trois projets dont un premier de douze logements sociaux en centre-bourg.

Dompierre-sur-Yon

Benoît Brocart, préfet de Vendée, François Gilet, maire de Dompierre-sur-Yon et Luc Bouard, maire de La Roche-sur-Yon, le 23 août 2021 sur la friche du programme "Prieuré" ©IJ

Selon une estimation de l’Établissement public foncier de Vendée, le département compte 325 friches urbaines et industrielles équivalant à plus de 250 hectares (hors friches ferroviaires, hospitalières, commerciales, touristiques ou agricoles…), notamment dans les bourgs. Le modèle vendéen de l’usine à la campagne a mis en évidence une forme particulière du territoire, où le bourg est animé par l’église et les commerces, mais aussi par les ateliers et les usines qui sont incorporés au tissu urbain ainsi qu’à la vie sociale de la commune. Or, les mutations d’activités au sein du territoire conduisent à la migration d’entreprises vers les zones industrielles, au déplacement et à l’agrandissement de grandes surfaces commerciales, à la fermeture de commerces en centre-bourg pour rejoindre ces mêmes zones commerciales et, par voie de conséquence, au délaissement de biens immobiliers.

2.8 M€ pour les projets de réhabilitation des friches vendéennes

En travaillant à la reconversion de ces fonciers dégradés, les collectivités vendéennes permettent de considérer ces friches comme une ressource potentielle, au même titre que des terrains en périphérie. Cette requalification participe à la maîtrise de l’étalement urbain et des tensions sur l’usage des sols. Elle est inscrite dans la loi Elan (novembre 2018) qui encourage les collectivités territoriales à développer des projets locaux d’intensification urbaine. Mais la réutilisation de friches s’accompagne le plus souvent d’un surcoût financier, (dépollution, démolition, salubrité, sécurité). Pour soutenir les collectivités, le gouvernement a donc déployé un fonds friches dans le plan de relance doté de 650 M€ à l’échelle nationale, en deux appels à projets. En Vendée, 7 opérations ont été retenues lors du premier appel à projets pour une enveloppe de 2,8 M€*.

Dompierre-sur-Yon requalifie près de 10 000 mètres carrés de friches

Lauréate du fonds friche, l’opération baptisée « Le Prieuré », portée par la commune de Dompierre-sur-Yon, repose sur la réhabilitation d’un îlot inhabité en douze logements locatifs sociaux assortis d’un commerce de 60 mètres carrés. Il est situé en hyper-centre, à proximité du service de transport public, des commerces, de la mairie et d’une maison de santé qui devrait prochainement ouvrir ses portes. « La nouvelle équipe municipale est volontaire et active sur ce sujet afin de répondre à la demande de logements sans consommer de nouvelles terres agricoles », affirme François Gilet, maire de Dompierre-sur-Yon.

Située en périphérie immédiate de la Roche-sur-Yon, Dompierre-sur-Yon compte 4 400 habitants. Pour accueillir en locatif social une partie des 1 500 nouveaux résidents annuels de l’agglomération yonnaise et revitaliser le centre-bourg, la municipalité a acquis 17 parcelles délaissées auprès de six propriétaires entre 2013 et 2018 pour une superficie de 1 368 mètres carrés. À la place, trois ensembles en R+1 proposeront douze logements locatifs sociaux (six T2 et six T3) à des jeunes familles ou à des personnes âgées.

289 000 € de subventions pour Dompierre-sur-Yon

Au total, acquisitions comprises, le programme est évalué à 591 000€. Benoît Brocart, préfet de la Vendée, a fait le déplacement le 23 août pour officialiser le versement de la subvention d’État qui s’élève à 289 000€. « Cette aide devrait faire des émules dans le département », espère le préfet. La démolition des bâtiments existants débutera à l’automne 2021 pour une livraison du programme prévue à la fin 2023. Il sera confié à un bailleur social qui devrait être choisi début 2022. Deux autres programmes de même type devraient être menés à court terme à Dompierre-sur-Yon concernant plus de 8 000 mètres carrés de friches urbaines. « Nous allons ramener de la vie habitante dans le centre », affirme le maire de la commune.

* Les sept premiers projets lauréats du fonds friche en Vendée :
– Cinq projets concernent l’agglomération de la Roche-sur-Yon : un à Dompierre-sur-Yon (289 000€), quatre à la Roche-sur-Yon (1,7 M€)
– un projet concerne Chantonay (340 000€) et un l’Herbergement (500 000€).
Le second appel à projets sera clôturé le 15 octobre 2021.

QU’EST-CE QU’UNE FRICHE ?
On entend généralement par friches « des sites qui ont été marqués par leur utilisation passée ; sont actuellement abandonnés ou sous-utilisés ; peuvent avoir des problèmes de contamination réels ou perçus ; et nécessitent une intervention pour retrouver un usage bénéfique ». Par extension, elles comprennent les anciens sites industriels, mais également les friches ferroviaires, militaires, hospitalières (et plus généralement d’équipements publics), ou encore les friches commerciales, tertiaires, touristiques ou agricoles… Cette définition est adaptée de la définition proposée par le réseau européen Cabernet (Concerted Action on Brownfield and Economic Regeneration Network).