Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

L’économie en bonne voie en Pays de la Loire

Si les indicateurs de conjoncture économique en juillet sont plutôt positifs, la hausse du coût des matières premières, les tensions sur les approvisionnements et les difficultés de recrutement restent des préoccupations majeures pour certains secteurs, d’après la Banque de France.

économie Pays de la Loire

© Shutterstock

La dernière note de conjoncture mensuelle éditée par la Banque de France concernant le mois de juillet 2021 met en évidence une reprise assez nette dans certains secteurs, en particulier dans les services marchands, qui ont poursuivi leur progression d’activité en juin. Cette dernière hausse s’explique en grande partie par le redémarrage de l’hébergement-restauration qui, après des mois très difficiles en raison des mesures sanitaires, remonte la pente. « L’activité et la demande sont en forte progression, commente la Banque de France, les prix comme les effectifs se stabilisent et les trésoreries continuent de s’améliorer.» S’il est encore trop tôt pour en évaluer précisément les conséquences, les professionnels tablaient cependant sur un ralentissement de l’activité en août, dû à la mise en place du passe sanitaire. L’industrie, elle, affiche une certaine stabilité de sa production. « La demande reste soutenue et les carnets de commande se maintiennent à des niveaux supérieurs à ceux d’avant-crise », pointe la Banque de France. Les effectifs continuent de se renforcer, et les chefs d’entreprise ne prévoyaient qu’une légère baisse d’activité en août. L’agroalimentaire en particulier a enregistré une nouvelle hausse en juillet, avec une demande qui progresse, due à la forte dynamique du secteur boulangerie-pâtisserie-pâtes. Mais les carnets de commande enregistrent de fortes disparités d’un secteur à l’autre. Ainsi, ils sont en forte baisse dans le domaine de la transformation, conservation et préparation à base de viande. Parallèlement, les coûts des matières premières sont en hausse dans ce domaine, tandis que le prix des produits finis reste inchangé.

 

économie Pays de la Loire économie Pays de la Loire

BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS : LES PRIX MONTENT

Les prévisions d’activité sont au beau fixe dans le bâtiment et se stabilisent dans les travaux publics. Les chefs d’entreprise anticipent encore une progression sensible au troisième trimestre 2021, avec des prix qui continuent de monter. Encore une fois, « les prix des devis augmentent, souligne la Banque de France, à la faveur d’un report partiel de la forte hausse des prix des matières premières et des matériaux (acier et bois notamment.) » Les effectifs progressent tant bien que mal dans le bâtiment, malgré des difficultés persistantes de recrutement et baissent dans les travaux publics, justement à cause de cette difficulté à embaucher un personnel qualifié.

APPROVISIONNEMENT : DES DIFFICULTÉS QUI IMPACTENT DE NOMBREUX SECTEURS

Les difficultés connues par le BTP se confirment également dans d’autres domaines. « Les différentes filières subissent encore des retards d’approvisionnement qui limitent leur potentiel de production, souligne la Banque de France. La hausse des prix des composants et matériaux s’est poursuivie en juillet, mais de manière moins prononcée qu’en juin. Particulièrement impacté, le secteur des productions de caoutchouc et plastiques, qui subit les retards d’approvisionnement en composants et matériaux et une envolée des coûts des matières premières. La métallurgie, elle, voit ses carnets de commande se remplir, tandis que le prix des matières premières « poursuit son envolée avec une répercussion sur les prix des produits finis ». Autre secteur particulièrement affecté : les matériels de transport, qui suivent la même tendance que la métallurgie, à savoir une hausse à la fois de la demande, et des coûts des composants et matières premières. Les mois à venir risquent d’être déterminants…