Couverture du journal du 25/09/2020 Consulter le journal

French Fab Tour : l’industrie en tournée d’été

Rajeunir son image, (re)devenir attractive auprès des jeunes, pour leur donner envie de travailler dans ce secteur : l’industrie n’hésite plus à déployer des armes de séduction massives. La dernière en date ? Faire la tournée des plages

C’était un pari. Donner envie aux jeunes, pendant l’été, et dans les stations balnéaires, de venir découvrir l’industrie. Pour attirer les estivants, un seul moyen : jouer la carte de l’événement grand public. 

Le French Fab Tour se déroule dans le cadre de l’opération nationale « 2019, année de l’industrie ». Elle vise à créer, au cours de l’année, une mobilisation collective pour promouvoir l’industrie et ses métiers via la marque French Fab (lire l’encadré). 

L’événement se déroule sur 19 dates entre le 15 juillet et le 14 août, depuis Dunkerque jusqu’à Nice, en passant par la côte de Jade. En Loire-Atlantique, c’est à Pornic que le French Fab Tour s’est arrêté le 31 juillet. « Cet événement est en parfaite cohérence avec ce que l’on fait sur trois jours avec les Ailes bleues », souligne Jean-Michel Brard, maire de Pornic. La station balnéaire a en effet accueilli, quelques jours auparavant, la 5e édition du meeting des Ailes bleues, consacré à la valorisation de l’aéronautique. « Airbus, les Chantiers de l’Atlantique, tous leurs sous-traitants, mais aussi l’éolien : on est fier du dynamisme de notre industrie. Dans l’aéronautique comme dans le naval, nous avons des carnets de commande pleins à huit ou dix ans. Il est donc essentiel de mobiliser les jeunes pour les inciter à se former aux métiers industriels et ce type d’événement contribue à leur attractivité. »  

Dans un village de 3 000 m², le French Fab Tour a ainsi misé sur l’innovation et la technologie en proposant gratuitement aux jeunes et à leur famille de nombreux ateliers ludo-éducatifs et des animations avec drones terrestres, expériences en réalité virtuelle, escape game… un concert ponctuant enfin la journée. 

Seul regret du maire : « c’est dommage d’avoir ouvert ce village, qui demande une aussi grosse organisation, à 17 h pour le fermer à 20 h pour le concert. » Jean-Michel Brard se porte en tout cas volontaire pour accueillir une nouvelle édition du French Fab Tour l’année prochaine.