Couverture du journal du 18/06/2024 Le nouveau magazine

Fondation Territoriale 44 : « Un facilitateur de mécénat »

Structure ayant pour objectif de faire du mécénat une solution simple pour réduire les inégalités en Loire-Atlantique, la Fondation Territoriale 44 fêtera son deuxième anniversaire en juillet. L’occasion de dresser le bilan de son action avec Fanny Lepoivre, déléguée générale.

Fanny Lepoivre

Fanny Lepoivre, déléguée générale de la Fondation Territoriale de Loire-Atlantique. Photo FT44

Pouvez-vous rappeler la vocation de la fondation ?

On dit souvent que nous sommes un tiers de confiance, un facilitateur de mécénat ! Pour cela, nous travaillons à rendre accessible le mécénat financier, de compétences et en nature afin de faciliter les liens entre associations et entreprises locales, et cela dans le but de réduire les inégalités sociales, sociétales et environnementales en Loire-Atlantique. Une des singularités de notre fondation est d’avoir une approche systémique afin d’agir globalement pour réduire les actions en silo et mieux accompagner au quotidien l’engagement des associations et des entreprises.


Lire aussi

Mécénat d’entreprise : en Vendée, les fonds de dotation prennent racine


Quel est le bilan de la fondation depuis sa création il y a deux ans ?

Avec Prim 44, notre point de ressources et d’informations sur le mécénat local, nous proposons des outils et des services gratuits. Ainsi, en intervenant auprès de syndicats et réseaux d’entreprises, nous avons sensibilisé plus de cent cinquante entreprises au mécénat. De plus, nous avons accompagné près de quatre cent cinquante structures associatives locales.

La fondation vient de lancer son appel à projets pour 2024. Avez-vous reçu beaucoup de candidatures ?

Il s’agit d’un appel à projets annuel qui permet de soutenir dix associations via une dotation de dix mille euros et un accompagnement extra-financier incluant un coaching collectif et une aide personnalisée à leur structuration. Pour l’édition 2024, nous avons reçu cent quarante candidatures. Une fois les projets retenus par le jury, nous organiserons un événement où les associations pitcheront devant un parterre de TPE/PME qui n’ont pas le temps, par ailleurs, d’identifier des associations locales à impact. Cette rencontre aura lieu le 10 octobre, de 11h à 14h, dans un lieu nantais encore à déterminer.

Quels sont les bénéfices du mécénat pour les entreprises ?

Le mécénat joue un rôle important dans le bien-être au travail et la quête de sens. Par exemple, le mécénat de compétences, en fin de carrière, permet aux collaborateurs proches de la retraite de préparer la suite sereinement. Il favorise également leur engagement et anticipe la rupture sociale liée à la retraite. Par conséquent, le mécénat est aussi une manière pour les entreprises de se positionner sur les enjeux de marque employeur et de RSE, tout en fidélisant leurs salariés.

Des perspectives d’évolution de la fondation sont-elles envisagées ?

Nous envisageons de faciliter le mécénat en nature et devenir un facilitateur de dons de matériel. Sur notre site internet, nous allons donc créer un espace pour mettre en lien facilement les entreprises « donneuses » et les associations dans le besoin.

D’autre part, nous avons été missionnés par la région des Pays de la Loire pour réaliser un diagnostic de territoire en Vendée. Nous déterminerons s’il existe, dans ce département, le besoin de créer plus de liens entre les acteurs, notamment entre ceux déjà engagés mais qui ne mutualisent peut-être pas encore assez leurs actions. L’idée, si le besoin est identifié, serait de déployer l’approche multi-acteurs mise en place en Loire-Atlantique.