Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

Une nouvelle criée aux Sables d’Olonne pour soutenir l’essor de la pêche vendéenne

La CCI de Vendée achève la modernisation de la criée des Sables d'Olonne. L'investissement de 12 M€ a permis une extension de 7 500 mètres carrés pour accroître ses capacités d'accueil des professionnels de la pêche.

Criée des Sables d'olonne

Les travaux de la criée des Sables d'olonne s'achèvent fin juillet ©CCI de Vendée

Premier port vendéen en volume et en valeur de produits pêchés, le port des Sables d’Olonne se classe en 2020 à la troisième place des ports de France en valeur, derrière Lorient et Le Guilvinec. Spécialiste des espèces nobles, le port voit débarquer au quotidien merlu, sole, seiche, calmar, merlan, langoustine mais aussi maquereau. La criée des Sables d’Olonne, a atteint 38,6 M€ en valeur et 6 700 tonnes débarquées en 2020 soit 40% du tonnage en région Pays de la Loire. En plein essor, elle manquait cruellement de place dans ses locaux vieillissants (construits en 1962) malgré plusieurs chantiers de rénovation successifs : 13,5 M€ réalisés sur dix ans.

« La pêche vendéenne est en plein développement ces dix dernières années. Il faut prendre soin de cette filière très importante pour le département et donner aux professionnels les outils adaptés. Plutôt que d’opérer une simple rénovation, nous avons été plus ambitieux. Nous avons proposé aussi un agrandissement de la criée pour offrir de meilleures conditions de travail aux pêcheurs, mareyeurs et détaillants », indique Alain Leboeuf, président du conseil départemental de Vendée.

La criée offre de nouveaux services aux professionnels

Baptisé Vendée pêche, le projet a permis de porter la superficie totale de la criée à 20 000 mètres carrés. L’équipement, propriété de la CCI, a été agrandi de 7 500 mètres carrés, offrant de nouveaux espaces de travail. De nouvelles cases de marée louées aux mareyeurs pour stocker et préparer leur vente à la criée ont été installées sur 2 293 mètres carrés, des ateliers supplémentaires (264 mètres carrés) ont été mis à disposition des détaillants pour la préparation des poissons.
De nouveaux aménagements ont également été pensés pour faciliter la vie des professionnels : atelier de maintenance, zone de stockage des matériels de la criée et, pour compléter le service d’achat à distance lancé en 2010, un espace dédié à la palettisation de la vente à distance a été créé.
Pour s’adapter aux enjeux réglementaires sanitaires et environnementaux, la criée a été équipée d’une zone zéro rejet (à la mer) anticipant la mise en œuvre des directives européennes liées aux débarquements des produits capturés. Les flux ont été repensés pour assurer une meilleure chaîne du froid avec un quai d’expédition réfrigéré. Un système de récupération de la chaleur produite par les installations frigorifiques permettra de chauffer les bureaux l’hiver.

quai d'expédition criée des sables d'olonne

Pour améliorer encore la chaîne du froid, la criée a été équipée d’un quai d’expédition avec sas réfrigérés ©CCI de Vendée

La nouvelle criée s’est aussi équipée de 1 200 mètres carrés de bureaux pour accueillir les différents organismes travaillant au quotidien sur la gouvernance portuaire et le développement de la filière pêche : l‘Acav (Armement coopératif artisanal vendéen), l’organisation des producteurs de Vendée, le Corepem (Comité régional des pêches et des élevages maritimes des Pays de la Loire, associés dans la SCI maritime de la Cabaude. « L’idée est de rassembler en un seul lieu ces professionnels afin de mieux travailler ensemble », résume Alain Leboeuf.

La nouvelle criée représente un investissement de 12 M€

Le montant de l’investissement total s’élève à 12 M€. La CCI, délégataire de la criée, porte 10,3 M€ avec des subventions du Conseil départemental de Vendée (1,7 M€), de l’Europe (1,5 M€), de la région des Pays de la Loire (200 000€) et de l’État (100 000€). Les bureaux (1,7 M€) sont financés par la SCI la Cabaude.
Débutés en septembre 2019, après la démolition des anciens bâtiments frigorifiques Tesson, les travaux d’extension ont été menés tout en maintenant l’activité de la criée. La livraison du Vendée Pêche est prévue fin juillet, soit deux mois plus tard que le calendrier initial pour cause de Covid. L’inauguration officielle a été repoussée à la rentrée.

Repères

● La criée emploie 60 salariés permanents de la CCI

● 190 bateaux y débarquent leurs poissons : 50% issus des Sables, 25% issus de l’Ile d’Yeu et 25% d’autres ports dont ceux des Pays de la Loire (Saint-Gilles-Croix-de-vie, Noirmoutier, la Turballe et le Croisic)

● 1ère espèce en tonnage : le merlu
1ère espèce en valeur : la sole

● Depuis le 1er janvier 2017, la Criée des Sables d’Olonne assure la mise en marché de la quasi-totalité de la production des bateaux de l’Ile d’Yeu

● Filières de vente : 35% mareyage, 35% GMS, 30% détaillants ; la vente à distance représente 18% de la valeur vendue sous criée