Couverture du journal du 18/06/2024 Le nouveau magazine

Coup de mou pour l’industrie ligérienne en août

Dans son dernier point de conjoncture régional pour le mois d’août, la Banque de France fait état d’une activité en recul dans l'industrie, mais en progression dans les services marchands et le bâtiment.

Industrie

© Shutterstock

Sur le plan national, les difficultés d’approvisionnement continuent de baisser dans le bâtiment et l’industrie et les industriels estiment que les prix des matières premières sont en nette baisse et que ceux des produits finis se stabilisent. Quant aux difficultés de recrutement, elles « reculent quelque peu mais concernent encore la moitié des entreprises ».

Une industrie en repli

La tendance nationale se vérifie au plan régional, puisque l’industrie ligérienne enregistre aussi un fléchissement de sa production en août. Le secteur des équipements électriques et électroniques échappe toutefois à ce repli.

Les carnets de commande sont conformes aux attentes, excepté dans l’agroalimentaire où production et demande sont en baisse dans toutes les filières. Les effectifs de l’industrie se contractent légèrement.

Du côté des services marchands, activité et demande connaissent une progression en août, même si celle-ci est contrastée : si les transports et l’entreposage affichent un rebond de l’activité, la filière hébergement et restauration accuse une nouvelle baisse de l’activité et de la demande, en lien avec le contexte inflationniste. En dépit des tensions sur les recrutements, les effectifs augmentent légèrement, et les trésoreries restent au niveau attendu.

Enfin, l’activité du bâtiment est en hausse en août, mais là aussi de manière contrastée, entre le gros œuvre et le second œuvre. Si le premier est en net recul, avec des carnets de commandes toujours en-deçà des attentes et des effectifs en légère hausse mais insuffisants face aux besoins, le deuxième progresse de manière marquée, avec des carnets de commandes bien garnis. Les travaux publics connaissent, eux, un important fléchissement de l’activité au cours du deuxième semestre, en lien avec la contraction des carnets de commandes.

Fort rebond attendu pour le gros œuvre

Au national, les chefs d’entreprises prévoient une progression de l’activité dans les trois grands secteurs, avec néanmoins un ralentissement dans les services. Dans les Pays de la Loire, le secteur de l’industrie anticipe globalement pour septembre une hausse de la production, particulièrement nette dans les équipements électriques et électroniques, alors qu’elle devrait être stable dans l’agroalimentaire. Une continuité de l’activité est attendue dans les services marchands, entre légère amélioration espérée pour l’hébergement-restauration et légère baisse pour les transports et l’entreposage. Enfin, les chefs d’entreprises du bâtiment attendent un fort rebond pour le gros œuvre, mais une forte contraction pour le second œuvre. L’activité dans les travaux publics, elle, devrait à nouveau reculer au troisième trimestre.