Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

Couvre-feu à 18h : Incompréhension des commerçants nantais

L’association de commerçants nantaise Plein centre a manifesté son incompréhension à la suite des dernières annonces gouvernementales. En effet, elle a souligné les conséquences d’un couvre-feu dès 18h sur un secteur déjà fragile.

Couvre-feu commerces nantais ©Tim Mossholder - Pexels

©Photo de Tim Mossholder provenant de Pexels

Les dernières mesures gouvernementales annoncées jeudi 14 janvier ont laissé les commerçants nantais dans l’inquiétude. Dans un communiqué de presse, l’association Plein centre qui réunit les commerçants et artisans du centre-ville a recensé les dégâts collatéraux d’un couvre-feu à 18h.

Il s’agirait ainsi de 20 à 30% de chiffre d’affaires perdu avec la suppression du créneau 18h – 20h pour les commerces de proximité. Aussi, l’hyper centre nantais redoute une réduction de sa fréquentation pour la clientèle venant de loin. Autre inquiétude, sur les soldes, Plein Centre redoutant que le couvre-feu ne « casse la dynamique » et renforce encore la primauté grandissante des grandes plateformes d’achat en ligne.

Un appel à la solidarité

L’association espérait une gestion sanitaire territoriale, dans la mesure où le département de Loire-Atlantique se trouve en-dessous des indicateurs de la moyenne nationale (taux d’incidence, tension en réanimation). Les commerçants ont lancé un appel au soutien des acteurs institutionnels locaux et des consommateurs pour faire face à ces nouvelles difficultés. Enfin, ils ont souligné l’importance du dispositif Ma ville mon shopping pour maintenir le lien avec la clientèle : la plateforme permet en effet de consommer localement en commandant en ligne.