Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

Cetih poursuit son développement

Spécialiste de l’enveloppe de l’habitat et de la rénovation énergétique, Cetih (225 M€ de CA, 1 300 collaborateurs) connaît une actualité importante, à commencer par l’acquisition de Bignon, fabricant de fenêtres bois et mixtes.

CETIH

© Cetih

Le rachat, qui doit être finalisé fin mars, va permettre à l’entreprise de Machecoul de compléter son offre sur la gamme fenêtres avec un matériau biosourcé, le bois, aligné sur sa démarche de réduction d’impact environnemental. Par ailleurs, le développement de Cetih se poursuit, à travers l’agrandissement du site de Machecoul, avec l’extension de 6 000 m2 de la ligne de production de portes en aluminium, et celle de la ligne de production de portes en bois, prévue pour 2022-2023. Le site a par ailleurs été équipé d’une centrale solaire afin d’autoproduire de l’énergie à hauteur de 30 % à l’horizon 2028. Côté ressources humaines, l’entreprise prévoit le recrutement de 162 collaborateurs sur l’ensemble de ses huit sites, la plupart sur des postes d’opérateurs.

Cetih, société à mission, engagée « pour une entreprise et un habitat harmonieux, durable et tournés vers l’humain », compte sur son modèle et en particulier sur l’actionnariat salarié pour attirer des candidats. Le capital est en effet détenu pour un tiers par 715 salariés (59 % des effectifs), pour un deuxième tiers par un fonds de dotation philanthropique créé par Yann Rolland, ancien président, et enfin par des fonds d’investissements régionaux, spécialisés en transition énergétique et à impact. Cetih annonce également en 2022 un plan d’investissement de 15 M€ dans ses outils de production et continue d’accélérer sur l’innovation responsable avec des produits intégrant les enjeux de bas carbone, d’éco-conception et de recyclabilité et sur la digitalisation de ses outils. « Ce que nous recherchons, c’est une performance durable et responsable, explique François Guérin, président directeur général. Le statut d’entreprise à mission associé à l’actionnariat salarié représente clairement un levier majeur pour y arriver et nous aide à avancer dans la transformation de notre modèle. »