Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

Atlantem accélère sa transformation

Filiale menuiserie du groupe vendéen Herige, Atlantem modernise ses outils industriels et accentue sa politique RSE sur un marché porté par la rénovation.

Atlantem

Atlantem a réhabilité les postes de travail afin de limiter le port de charges pour les collaborateurs favorisant de nouveaux profils © Charles Marion

Atlantem s’investit dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), depuis plusieurs années afin de prendre en compte les impacts sociaux, environnementaux et sociétaux de ses activités. La filiale du groupe Hérige (ex VM matériaux) dédiée à la menuiserie, qui emploie 900 salariés dans douze usines, s’intéresse particulièrement au bien-être de ses collaborateurs au travail. Plusieurs actions ont été mises en place notamment en matière de santé et de sécurité.

Engagé dans la démarche Lean durable, qui vise à augmenter la productivité et la qualité de fabrication des usines tout en améliorant les conditions de travail, Atlantem privilégie l’échange entre les équipes via des briefings quotidiens permettant de faire le point sur la production, mais également sur d’éventuelles questions ou problèmes à remonter. Pour renforcer cette démarche d’amélioration continue, un monsieur prévention-sécurité a été recruté pour répondre aux besoins des sites et favoriser les échanges de bonnes pratiques. Les postes de travail ont été entièrement réhabilités afin de faciliter les flux et limiter le port de charges pour les collaborateurs. Les tables de travail ont également été rehaussées afin de permettre une posture idéale et ainsi limiter les efforts physiques. L’installation de lignes transitiques et de préhenseurs a également permis de limiter le port de charges lourdes.

Une nette diminution des arrêts de travail chez Atlantem

Résultats : à Marseille, le site de production dédié aux volets roulants affiche à ce jour 2  100 jours, soit près de six ans, sans arrêts de travail. Le site AM-X de Saint-Sauveur-des-Landes (35), vient d’être récompensé par une double distinction : Acanthe Bâtir plus sûr pour la prise en compte des risques professionnels et des conditions de travail dans la conception et la construction du site et Inn Situ pour l’intégration d’une démarche industrielle technologique et humaine qualifiée 4.0, engagée dans le cadre de l’Alliance Industrie du Futur. Inaugurée au printemps 2020, cette usine consacrée aux menuiseries mixtes a été entièrement automatisée afin d’atteindre l’absence de manutention lourde et ainsi d’ouvrir le recrutement à des profils plus diversifiés. Lors de la phase de conception du bâtiment, tout le process a été numérisé en 3D. Les équipes ont pu s’emparer virtuellement de leur poste de travail et partager les éventuels besoins de modification, tel par exemple un poste de commandes à déplacer. Chaque détail de l’usine et du process a été étudié pour optimiser l’ergonomie.

Atlantem réduit et réutilise les déchets

De la conception à la fabrication des produits, Atlantem s’est engagé dans une démarche pour réduire l’impact de ses activités. La menuiserie industrielle a revu ses process pour que sa production génère le moins de déchets possibles. L’entreprise entend également augmenter le pourcentage de matériaux recyclés dans la fabrication de ses gammes PVC et aluminium en renforçant le dialogue avec ses fournisseurs. Elle se fixe pour objectif d’atteindre 50 % à horizon 2025. Pour aller encore plus loin, Atlantem s’est associée à la création de Menrec, une structure spécialisée dans le recyclage des menuiseries en fin de vie, en fonction depuis mars 2021. Elle a optimisé ses tournées de livraison en créant deux hubs logistiques à Saint-Sauveur-des-Landes (35) et à La Talaudière (42). En parallèle, depuis fin 2020, Christophe Serre, nouveau responsable logistique, travaille sur l’optimisation des plateformes, du bilan CO2 des transports, et du circuit des palettes métalliques. « La qualité de service reste la priorité de notre système logistique. Tout est mis en œuvre pour optimiser les performances de livraison auprès du client, tout en respectant nos engagements environnementaux. Nous sommes ainsi inscrits dans deux programmes : Fret 21 pour réduire les gaz à effet de serre, favoriser les transports ferroviaires et Objectif CO2 plutôt centré sur le transport par la route et la formation des hommes à l’écoconduite. Autre exemple, nous réfléchissons au développement de palettes métalliques réutilisables », affirme Christophe Serre.

Une augmentation des capacités

Porté par une demande croissante (+59,9% au premier semestre 2021), Atlantem poursuit son plan de développement de ses usines. Le site de Cholet (49) augmente ses capacités de production bois avec un agrandissement de 2 500 m2. À Carentoir (56), le bâtiment est augmenté de 2 200 m2 afin d’accompagner la croissance du portail aluminium et de soutenir le développement du réseau de vente Charuel. À Pontivy (56), l’entreprise réaménage sa zone logistique avec la création de 500 m2 complémentaires. Fort de ces efforts et profitant de son positionnement sur le marché de la rénovation énergétique, la filiale du groupe vendéen Herige, est en passe de retrouver voire de dépasser son chiffre d’affaires d’avant crise. Il était de 140 M€ en 2019 et de 132 M€ en 2020. À périmètre comparable par rapport à la même période en 2019, l’activité affiche une croissance de 20,3% au deuxième trismestre 2021.