Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Loire-Atlantique : 12,6 millions de dollars pour Vectice

Fondée en 2020 par Cyril Brignone et Gregory Haardt, Vectice conçoit une solution de management de projets en intelligence artificielle.

Cyril Brignone et Gregory Haardt, cofondateurs de Vectice

Cyril Brignone et Gregory Haardt, cofondateurs de Vectice © Vectice

Fondée en 2020 par Cyril Brignone et Gregory Haardt, Vectice conçoit une solution de management de projets en intelligence artificielle. Leur idée : faciliter la manière dont les équipes de data scientists gèrent leurs ressources et leurs connaissances en centralisant l’information et faciliter ainsi la collaboration au sein des équipes. Après une levée de fonds de 3 M$ en 2020, la start-up américaine annonce un nouveau tour de table, cette fois de 12,6 M$, portant le financement total à 15,6 M$. Alors qu’elle compte aujourd’hui 30 collaborateurs répartis entre la France et San Francisco, son objectif est de renforcer les effectifs de son centre R&D implanté au Palace, à Nantes. Déjà passée d’un à 13 collaborateurs en un an, l’équipe nantaise doit s’étoffer encore avec des recrutements en continu prévus en 2022, notamment sur des profils ingénieurs.

Et si la société rencontre des difficultés de recrutement, en raison notamment de la « pénurie mondiale de développeurs informatiques », elle entend néanmoins se rendre visible grâce au dispositif « Un job à Nantes #tech », porté par Nantes Saint-Nazaire Développement, La cantine numérique et French tech Nantes. En 2022, Vectice souhaite « conclure le développement de [son] nouveau programme (Private Beta) avec autant de succès que [son] précédent programme (PoC) et structurer l’entreprise pour [son] lancement public et pour étendre [sa] portée », indique l’entreprise. Son effort commercial se porte aujourd’hui principalement sur les États-Unis, mais elle est aussi en discussion avec des comptes en Europe.