Couverture du journal du 15/10/2021 Consulter le journal

Le Sydev accompagne entreprises et collectivités vers une alternative au fuel et au gaz

Le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement de la Vendée (Sydev) veut renforcer la part des énergies renouvelables dans la consommation de chaleur des entreprises et des collectivités. Il lance un appel à projets avec l'Ademe pour recenser les besoins et apportera un accompagnement technique et financier à la réalisation des projets.

Ecole Issac Potet

L'école Issac Potet de Saint-Prouant a renouvelé sa chaudière fuel par une installation mixant chaudière bois et géothermie. ©Sydev-p.baudry

En s’équipant d’une chaudière à granulés de bois en lieu et place de son ancienne chaudière au fuel, un industriel vendéen de Saint-Cyr-en-Talmondais a fait chuter sa facture énergétique de 7 000€ à 2 000€ par an. Un argument convainquant s’il en fallait pour Patrick Villalon, vice-président du Sydev en vue d’infléchir les décisions en matière de choix d’équipement. Cette opération a pris place dans le premier contrat d’objectifs territorial signé en 2018 avec l’Ademe pour développer les énergies thermiques renouvelables (Coter) sur la Vendée. À ce titre, en plus de la diminution de la facture énergétique, le Sydev et l’Ademe aident financièrement de 30 à 60% les projets de production de chaleur renouvelable, qu’il s’agisse d’installation solaire thermique pour produire de l’eau chaude, de chaudière à bois, de géothermie ou de récupération de chaleur fatale issue d’un process industriel pour chauffer un bâtiment voisin.

« En matière d’énergies renouvelables, on parle surtout d’éolien ou de photovoltaïque. Mais on méconnaît le dossier de la chaleur renouvelable. Pourtant le chauffage est le premier poste de consommation énergétique d’un bâtiment », affirme Patrick Villalon.

Le Sydev a déjà validé 15 projets de chaleur renouvelable en Vendée

Fort des résultats obtenus sur le premier Coter 2019/2021, lors duquel 10 installations sur 15 ont déjà été réalisées permettant d’atteindre une production de chaleur cumulées de 5,5 gigawhatt heure, le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement de la Vendée renouvelle son contrat d’objectif pour la période 2022/2024 avec l’Ademe. Cette fois, l’objectif est de de favoriser une quinzaine de nouvelles installations par an en vue d’atteindre une production de chaleur totale équivalent à 5,5 gigawhatt heure par an en énergie renouvelable. Soit trois fois plus que pour le premier contrat.

Outre l’accompagnement financier, le Sydev et ses partenaires (Union des Cuma Vendée et Vendée Expansion) assurent gratuitement les conseils, le suivi et la recherche de subventions pour les études de faisabilité de projets.

Le Sydev lance un appel d’offres pour identifier les projets

Reste à trouver les candidats au changement. Le Sydev a lancé un appel à projets pour identifier les installations sur lesquelles il est possible de proposer une alternative au chauffage fuel ou gaz. Il prendra fin en octobre 2021. À titre d’exemple, le Sydev présente une opération effectuée dans un Ehpad à Nailliers. L’établissement a profité du dispositif pour s’équiper d’une chaufferie bois et de panneaux solaires thermiques. Les trois-quarts des besoins de chauffage du bâtiment ont été assurés par la chaufferie bois sur la première année de fonctionnement. Avec une optimisation des réglages en cours, ce montant atteindra 95%. Le complément est assuré par une chaufferie gaz lors des journées très froides ou en cas de panne. Le bois permet de réduire de 90% les émissions de gaz à effet de serre comparé à une solution 100% gaz. En outre, 35m² de panneaux solaires thermiques ont été installés en janvier 2020 assurant les deux tiers des besoins d’eau chaude sanitaire des 57 résidents. L’appoint est réalisé par la chaufferie bois. La productivité solaire a été de 24% supérieure aux prévisions. Le montant de l’investissement total s’est élevé à 116 000 €. L’Ehpad a perçu une aide de 76 000 € du dispositif, représentant 65% de la facture.

Le Sydev s’intéresse de près aux campings, nombreux sur le territoire vendéen, où les installations solaires thermiques ont toute leur justification. Mais aussi aux entreprises dont le process industriel génère de la chaleur qui pourrait être réinjectée pour l’alimentation en chaleur d’une autre.

Pour conduire cette campagne de sensibilisation à la fois massive et ciblée, le Sydev recherche un technicien-animateur pour renforcer l’équipe d’experts de son réseau de partenaires.