Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

Saint-Nazaire, de la cité navale à la ville jardin

“Ambition maritime et littoral”, le projet de transformation de la ville porté par la municipalité de Saint-Nazaire, prend forme. D’une ville industrialo-portuaire à une ville jardin : en cette période estivale, tour d’horizon des perspectives d’aménagement végétalisé pour les prochaines années.

Saint-Nazaire

“Ambition maritime et littorale” est un projet qui invite tous les habitants à regarder vers la mer © D. R.

L’objectif premier du projet “Ambition maritime et littoral“ est de faire de Saint-Nazaire, cité navale en bordure d’estuaire, une véritable ville jardin au bord de l’océan. Les images connotées ont parfois la vie dure, mais avec un certain nombre d’actions inscrites dans la durée, l’image semble réversible. Malgré une image forte de ville industrialo-portuaire, Saint-Nazaire entend donc révéler désormais son front de mer et ses grands espaces boisés, aménager de nouveaux parcs et développer des espaces de respiration, sans oublier des liaisons nature. « Des îlots de rafraîchissement vont être créés en cœur de ville, les déplacements doux favorisés, les grands axes en cœur de ville végétalisés et la biodiversité restaurée pour un mieux-vivre des habitants et pour faire face à l’urgence climatique », liste Christophe Cotta, adjoint à l’urbanisme, l’aménagement et la transition écologique.

L’EAU, LIANT ENTRE L’URBAIN ET LA NATURE

L’eau, que ce soit par la mer, les cours d’eau ou les marais, est très présente sur le territoire. L’idée est donc aussi de relier entre eux les quartiers de ville via l’eau qui doit devenir le liant entre l’urbain et la nature. « Le centre-ville se construit, mais n’oublions pas que notre territoire est constitué à 60 % de campagne», argumente le maire David Samzun. À travers ces différents grands chantiers menés d’ici la fin de son mandat en 2026, le maire souhaite transformer Saint-Nazaire en une “ville-plaisir”, tout en souhaitant qu’elle demeure aussi active et attractive économiquement. À cet effet est programmée une restructuration de la zone industrialo-portuaire tandis qu’est d’ores et déjà entamée une diversification des activités tertiaires avec notamment la création du Paquebot numérique et le développement des lieux de formation.

UN EFFORT SUR LES LOGEMENTS

Pour aller dans ce sens, l’agglomération travaille beaucoup sur l’attractivité de la région, jusqu’à organiser des présentations du territoire à Paris, en présence d’acteurs de l’écosystème nazairien. Et malgré les fortes tensions sur le marché du logement, David Samzun veut ensuite donner la possibilité à ses contribuables, anciens et nouveaux, de rester habiter sur la commune. « C’est pourquoi 50 % de notre production de logements est faite sur du foncier public, contre 20 % au niveau national », plaide le maire, qui entend ainsi faciliter le quotidien des habitants, notamment avec un maillage resserré du territoire via les transports en commun.