Couverture du journal du 18/06/2024 Le nouveau magazine

Quand les projets fleurissent au sein des pépinières Ripaud

À l’aube de ses soixante-dix ans, la pépinière familiale Ripaud (Cheffois) élargit la diversité de sa production, investit et mise sur un site marchand pour doper ses ventes.

Pépinières Ripaud

Photo Mehdi-Media

Voilà six mois que les pépinières Ripaud ont lancé leur site de vente en ligne avec l’objectif de rayonner hors des frontières régionales et de tabler sur un volume d’affaires de 150 000 euros pour la première année. Pour l’heure, les premiers résultats sont plutôt encourageants. « Nous sommes très contents de ce lancement, avec 63 500 visiteurs en avril, une dizaine de commandes par jour et un panier moyen de 110 euros », s’enthousiasme Amandine Ripaud, qui codirige l’entreprise avec deux autres associés.
On y trouve une large gamme avec pas moins de 2 500 références et « des produits spécifiques, rares et atypiques », qui ont fait la renommée de la pépinière. « Nous proposons notamment des arbustes de haies de grande taille, livrables dans toute la France métropolitaine. »


Lire aussi

Mon beau sapin, roi de Vendée 


Au printemps, plusieurs nouveautés ont été dévoilées (agrumes résistant à la sécheresse, fruitiers…) et d’autres sont attendues cet automne, comme des arbres d’ombrage à racines nues. D’ici là, une nouvelle serre de 5 000 m2, dont la construction vient de démarrer, accueillera ses premières plantes. Montant du projet : 700 000 euros. De quoi optimiser encore un peu plus les surfaces (110 hectares en tout). En parallèle, l’entreprise continue d’investir dans de nouvelles technologies pour réduire de plus de 30 % l’arrosage entre avril et août. « Tout est au goutte-à-goutte pour un arrosage optimal. » Elle s’est aussi lancée cette année dans l’éco pâturage pour remplacer progressivement l’utilisation d’engins mécaniques.

Les Pépinières Ripaud, qui ont réalisé un chiffre d’affaires de plus de 10 millions d’euros en 2023 (stable sur un an) et emploie une cinquantaine de salariés recrute également une personne pour l’épauler dans la gestion du site internet. Prochaine étape : ses soixante-dix ans en 2025.