Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

Les entreprises vendéennes vice-championnes de France des mini-stages

Quelques semaines après la rentrée scolaire, la Chambre de commerce et d’industrie de Vendée se félicite du succès du dispositif visant à faire découvrir aux jeunes le monde professionnel : 1298 mini-stages validés en 2021 par l’intermédiaire de la CCI, soit la deuxième meilleure performance en France derrière Lyon Métropole et devant Nantes Saint-Nazaire ainsi que Paris-Île-de-France, et déjà 1 321 conventions signées depuis début 2022.

Mini-stages CCI Vendée

Le dispositif "Mini-stages" proposé par la CCI Vendée est basé sur le volontariat. ©Groupe Dubreuil-Claro Automobiles

Ces mini-stages sont à distinguer du stage obligatoire de 3e. Depuis la loi du 28 juillet 2011 relative à l’alternance, les collégiens (dès la 4e) et lycéens ont la possibilité de réaliser ces stages sur la base du volontariat, pendant les vacances scolaires, sur une durée d’un à cinq jours. Le dispositif a été élargi aux étudiants il y a trois ans.

Et alors, quels avantages pour les entreprises ? « Cela permet de se mettre en valeur très tôt vis-à-vis des jeunes » estime Mélanie Grellier-Drapeau, élue à la CCI de Vendée chargée de la relation École-Entreprise. Le secteur de l’industrie notamment, qui a un « gros besoin de main-d’œuvre » y voit l’occasion de se constituer une manne de futurs talents, avec à la clé parfois la signature de contrats d’alternance ou d’apprentissage.

Un livret d’accueil sera bientôt mis à la disposition des jeunes et des entreprises ainsi qu’une fiche d’évaluation à remplir à l’issue du stage. « Il est important de mesurer la pertinence du dispositif » souligne l’élue.

Plus d’infos : Vendee.cci.fr/mini-stage