Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

La demande soutenue pour le made in France porte la croissance de Gautier

Le fabricant de meubles contemporains enregistre une croissance de 25%. Porté par la demande du made in France, Gautier conforte ses moyens industriels en Vendée et investit pour améliorer encore la part du recyclé dans ses fabrications.

David Soulard Gautier

David Soulard, directeur général du groupe Gautier © Gautier

Ambassadeur de la French Fab Vendée, David Soulard, directeur général du groupe Gautier est un militant de la première heure du made in France. Le Coq bleu, emblème de ralliement des industriels français conquérants, orne fièrement la façade du siège au Boupère. Depuis plus de 60 ans, le fabricant de meubles contemporains (850 salariés) produit l’intégralité de ses meubles contemporains dans ses deux usines vendéennes au Boupère et à Chantonnay. Une stratégie dont il ne s’est jamais départi et qui est aujourd’hui, plus qu’avant la crise sanitaire, plébiscitée par les consommateurs. « Notre chiffre d’affaires est en forte croissance depuis 2019, indique David Soulard. Il est porté par la demande des consommateurs en produits français et durables ». En témoigne le succès du salon du Made in France qui a reçu plus de 100 000 visiteurs pour sa dernière édition. Malgré le confinement, Gautier a réalisé une croissance de 15% en 2020 et de 25% en 2021. Le chiffre d’affaires s’est établi à 128 M€ en avril 2021.

Une étude auprès des consommateurs français

« À l’issue du premier confinement, nous avons pensé que c’était un effet de rattrapage de la consommation des ménages. Les Français qui ont passé plus de temps à la maison et ont moins voyagé avaient plus de budget à consacrer à leur confort. Mais la tendance se poursuit depuis : au mois d’octobre 2021, nous avons même réalisé une croissance de 25% », confie le dirigeant.

Pour sortir des prévisions à très court terme et donner plus de visibilité à ses franchisés français sur l’avenir des magasins Gautier, le groupe a diligenté une enquête avec Opinion Way. L’étude menée révèle que 86% des Français souhaitent que le made in France soit au cœur de la prochaine campagne présidentielle et souligne que 89% des Français ont comme priorité la réindustrialisation.

source : Etude Opinonway pour Gautier

« 50% des gens qui rentrent dans les magasins Gautier posent désormais la question sur l’origine de nos produits, confirme le directeur général et la population qui les fréquente est très diverse. De ceux qui picorent et veulent se faire plaisir en achetant une pièce de mobilier durable et made in France signée Gautier à ceux qui préfèrent aller chez But et Conforama où ils retrouvent notre marque Gami dédiée à ce réseau », précise le dirigeant.

Investissements industriels en Vendée

« On observe aussi une hausse des prix sur le mobilier d’import de près de 25% depuis la crise sanitaire et des problèmes d’approvisionnement. Un rééquilibrage est en train de s’opérer en terme de prix tout comme une relocalisation du sourcing. Demain, le mobilier neuf bas de gamme n’existera plus. Le consommateur qui veut des petits prix va acheter des produits d’occasion », gage David Soulard.

Cette tendance de fonds conforte le groupe dans ses investissements industriels. Porté par son nouveau métier d’agenceur, lancé il y a un an et demi, et qui représente déjà 15% de l’activité, Gautier a engagé un plan d’investissement de 12 M€, soutenu par France Relance et la Région Pays de la Loire, pour réindustrialiser un ancien site industriel du groupe fermé il y a 30 ans et dédié depuis lors au stockage. La nouvelle usine est en cours d’achèvement à Saint-Prouant, à 10 km de son siège du Boupère. L’usine de 8 000 mètres carrés, entièrement automatisée, est dédiée à la production à la demande pour l’ameublement sur-mesure. Elle entrera en activité à la fin 2021 avec 35 salariés. À plus long terme, l’usine sera reliée directement au configurateur développé avec Dassault Système pour les magasins. Les commandes prises dans l’un des 77 points de vente du réseau français pourront déclencher directement la production des pièces personnalisées.

configurateur Gautier home

Avec le configurateur Gautier Home, Gautier propose l’aménagement sur-mesure d’un intérieur ©Gautier

Améliorer la part du bois recyclé dans les produits

L’autre projet qui fixe l’attention du groupe est l’éco-conception du mobilier. « À ce jour 50% du bois entrant dans la fabrication de nos panneaux de particules provient de bois recyclé », assure David Soulard. Le groupe travaille avec Trivalis pour récupérer des rebus de bois qui sont ensuite broyés pour produire des panneaux. «Nous allons investir sur la production et le recyclage afin de favoriser la chaîne de retraitement et de réemploi du bois d’ici à 2023 », indique le dirigeant.
En attendant, le groupe concentre ses efforts commerciaux sur la France et les pays limitrophes. « Avec la fermeture des frontières et les problèmes d’approvisionnement, les gens achètent dans leur pays », constate le dirigeant. Le groupe réalise 20% de son activité à l’international. Il compte 50 magasins Gautier en Europe, (en Allemagne, Belgique et Suisse) et au grand export, en Indonésie, dans les Emirats et les Pays du golfe. « Il est difficile de faire du commerce avec des pays lointains sans pouvoir se déplacer », souligne-t-il.