Couverture du journal du 21/01/2022 Consulter le journal

La tôlerie TFCM reprise par le groupe Frégate

Le groupe familial ardéchois prend le contrôle du groupe vendéen TFCM, spécialiste des pièces et sous-ensembles en tôlerie fine complexe. Frégate se diversifie et double de taille à l'issue de cette opération.

TFCM ferroviaire

TFCM apporte à Frégate la co-conception d'ensemble en tôlerie fine pour les transports ferroviaires et les bus urbains ©TFCM

Spécialiste des pièces et sous-ensembles en tôlerie fine et de la découpe laser, le groupe TFCM basé à Damvix (Vendée) a été acquis par le groupe familial ardéchois Frégate, spécialiste de l’usinage qui se diversifie et double de taille à l’issue de l’opération. Cette acquisition scellée le 9 novembre 2021 après une rencontre des dirigeants des deux groupes au salon du Bourget en 2019, donne naissance à un groupe de 550 salariés pour un chiffre d’affaires de 55 M€.

Sans repreneur identifié en interne, les frères Philippe et Frédéric Duranceau, aux commandes depuis 20 ans, se sont tournés vers le groupe Frégate pour pérenniser l’entreprise familiale vendéenne. La structure culturellement très compatible avec le groupe Frégate est aussi très complémentaire en terme de marchés et d’implantation.

Bus urbains et TGV

Implantée dans l’Ouest, TFCM travaille en co-traitance avec les constructeurs des secteurs ferroviaire, aéronautique, bus urbain, et industrie. CNHI, Heuliez bus, Bluebus, Saft, Thales, Safran comptent parmi ses clients et le groupe ferroviaire Alstom est un donneur d’ordres majeur depuis plus de 35 ans. TFCM participe notamment à la fabrication des rames de TGV, de tramway, de TER et est un acteur de premier rang sur le TGV du futur, le « M » prévu pour les JO 2024. Pour suivre Alstom, Safran et plusieurs de ses clients au plus près, TFCM a créé en 2011, une tôlerie industrielle au Maroc. Forte de 250 salariés dont 50 au Maroc, TFCM est constituée de deux autres filiales basées dans l’Ouest : AT2S à Rorthais (Deux-Sèvres), Viot à Saint-Georges-du-Bois (Charente-Maritime). L’ensemble réalise un chiffre d’affaires de 30 M€.

Marchés décarbonés

Cette croissance externe permet au groupe Frégate de consolider son activité dans l’aviation, commerciale cette fois, et de se diversifier dans les transports ferroviaires et urbains de demain, rééquilibrant son activité vers des marchés décarbonés. Il hérite aussi d’un site de fabrication low cost avec l’unité marocaine.

Frédéric Guimbal, dirigeant du groupe Frégate ©Frégate

Dirigé par Frédéric Guimbal, le groupe Frégate, basé à la Voulte-sur-Rhône (Drôme) emploie 200 salariés avec quatre sociétés industrielles basées dans le Sud-est de la France : Frégate Aero, Frégate Energie, Frégate Meca et Mape RGA. Spécialiste de l’usinage et de la mécanique de précision, Frégate est centré sur l’aéronautique militaire. La société est sous-traitant de rang 1 pour Dassault Aviation, Airbus, Airbus Hélicoptères et Safran et réalise un chiffre d’affaires de 25 M€. « Avec TFCM, tout convenait : un ancrage aéronautique complémentaire et une diversification sur des activités terrestres électriques. Ajouté à cela un site bien implanté au Maroc. Malgré la crise sanitaire, il fallait y aller », commente Frédéric Guimbal, gérant de Frégate.