Couverture du journal du 22/10/2021 Consulter le journal

Carole Gohel : « La Foire de Nantes ne sera pas dégradée »

La Foire de Nantes devrait être très attendue cette année. L’édition annulée du printemps 2020 a été reportée du 28 août au 5 septembre 2021. On fait le point avec Carole Gohel, responsable du pôle salons du Parc Expo.

Foire de Nantes

Foire de Nantes © D.R.

Comment est-ce qu’on organise un événement telle que la Foire de Nantes dans les conditions actuelles ?

Avec beaucoup de proximité auprès des exposants et de flexibilité… Certains attendent de voir ce qu’il se passe dans les prochaines semaines. Il faut montrer qu’on y croit. Les annonces sont plutôt rassurantes avec l’ébauche d’un calendrier de réouverture des lieux culturels, de la restauration… C’est bon signe.

Vous êtes optimiste…

Oui, nous avons besoin de conserver cet optimisme. Parce qu’on a tous envie que cet événement ait lieu. Ce serait le premier de la rentrée. Nous sentons beaucoup de dynamisme et d’envies des gens de travailler, pour certains de se retrouver. Nous voulons en faire le moment des retrouvailles. Une bouffée d’oxygène. Car voir le Parc Expo vide pendant des mois est très dur. Un de nos prestataires venu récemment sur les lieux était heureux d’y retrouver de la vie avec l’installation du vaccinodrome…

Où en sont les inscriptions ?

Foire de Nantes

Foire de Nantes

Nous sommes partis sur un objectif de 350 exposants. Ce qui est positif, c’est que tous les secteurs sont présents parmi les inscrits. Cela promet d’être une Foire homogène, avec les quatre pôles représentés (équipement de la maison, aménagement extérieur, artisanat français et gastronomie). Cela veut dire aussi que ces entreprises ont réussi à tenir les rênes malgré le contexte, c’est important. Nous avons des exposants fidèles, nous en prospectons de nouveaux et nous recevons aussi des demandes de participation.

De quelle marge de manœuvre disposez-vous avec vos fournisseurs ?

Ce sont surtout des acteurs locaux donc chacun fait des efforts. Nous, nous avons remboursé, certains ont reporté leurs versements de l’année dernière à cette année… Idem pour les prestataires. On limite les dégâts même si on a perdu de l’argent, avec 80% du CA en moins en 2020.

Comment vous êtes-vous adaptés au contexte sanitaire ?

Nous sommes parés à toute éventualité. Nous avions déjà étudié l’année dernière toute la palette de solutions envisageables. Il faut être très réactif. Nous avons un plan A, un plan B, un plan C… Par exemple, sur la gestion des flux que nous gérons sans difficulté. Ainsi, l’allée réglementaire doit être de trois mètres linéaires. Nous avons donc adapté les lieux pour ne pas avoir de regroupements, d’effets entonnoir… Le contrôle du port du masque nécessite des agents de sécurité supplémentaires. Et on vérifiera les flux grâce à un billet informatisé qui permettra de compter à l’instant T les entrées et les sorties.

Est-ce que ce sera une version dégradée ?

Non, surtout pas. C’est à nous d’ajuster le budget mais nous ne voulons pas de version dégradée. Pas question par exemple d’annuler les spectacles et animations autour du thème de cette édition qui sera la culture celte. L’édition sera juste plus condensée qu’en 2019 car nous avons choisi de regrouper les pôles et de ne pas utiliser le Hall XXL afin, notamment, de rapprocher le public des terrasses. Et puis sinon on pouvait faire jusqu’à 14 km dans la journée…

Travaillez-vous sur la tenue d’autres salons cette année ?

Oui, nous préparons la commercialisation début mai de trois autres salons : Serbotel, Inspiration Maison et Art to play qui sont prévus pour octobre et novembre.

 

LA FOIRE DE NANTES EN CHIFFRES

En 2019, 62% des visiteurs étaient des fidèles venant chaque année. 78% ont indiqué vouloir revenir à la prochaine édition. 26% viennent à la Foire avec un projet d’achat mais c’est au final 48% qui en réalisent. Le panier moyen est de 380 €, hors billetterie et restauration. 92% viennent de Loire-Atlantique. 69% sont des femmes, l’âge moyen est de 48 ans et le revenu moyen du foyer est de 2 475 €.