Couverture du journal du 25/09/2020 Consulter le journal

Fairbooking : place à un nouvel élan

La centrale de réservation d’hébergements souhaite surfer sur les valeurs montantes de consommation responsable et de valorisation des circuits courts pour doper son développement.

Créé à Nantes en 2013 et porté au départ par quelques hôteliers, pour assurer une relation directe avec leurs clients, le site Fairbooking aurait rapidement pu sombrer face aux moyens colossaux de Booking et consorts. Pourtant, 7 ans plus tard, le site existe toujours, recensant quelque 4 000 professionnels de l’hébergement. Des hôtels, mais aussi des chambres d’hôtes, des campings, des gîtes ou encore des résidences de tourisme, principalement en France.

Mieux, la plateforme, qui entend depuis sa naissance redonner la main aux professionnels sur leur commercialisation en mettant en avant des valeurs éthiques, entre pleinement dans la tendance montante d’une consommation responsable et de la valorisation des circuits courts.

C’est dans ce contexte, et alors que les professionnels de l’hébergement sont confrontés à de forts enjeux de redémarrage d’activité, que l’association vient d’intégrer à sa gouvernance la CCI Nantes St-Nazaire et le Département de Loire-Atlantique, via son agence de développement. Voyant dans cette initiative « une idée géniale », Yann Trichard, président de la CCI, souhaite ainsi encourager les consommateurs dans leur volonté « d’achats responsables, y compris dans leurs réservations d’hôtels. » Une attitude récompensée par l’association en garantissant des prix alignés sur ceux des grandes plateformes, assortis d’avantages tels que réductions, petit-déjeuner offert ou surclassement.

De son côté, le Département a répondu favorablement à la sollicitation de la CCI, estimant que « cette plateforme est tout à fait dans les orientations du Département dans tous les domaines », assure son président, Philippe Grosvalet. Et de rappeler que « le tourisme ici, c’est 25 000 emplois, directs et indirects ».

UNE CAMPAGNE D’ADHÉSION GRATUITE

Motivant ce rapprochement par la volonté de « redonner une dynamique forte à cette plateforme », Yann Trichard commente : « On a besoin de recruter de nouveaux hôtels et de nouveaux clients. » Afin de convaincre les professionnels, l’adhé­sion sera gratuite jusqu’à la fin de l’année. Ensuite, à partir du 1er janvier, la commission prélevée sur les réservations effectuées via Fairbooking s’élèvera à 5%, contre 15 à 30% pour les grandes plateformes. Une pratique qui, selon le président de la CCI, « nuit à la rentabilité des hôteliers, donc à l’emploi sur nos territoires et à la qualité des hôtels puisqu’on fait du low cost, une partie de la marge partant en dehors de la France pour l’essentiel. » 

Cette commission réduite, ajoutée aux 25 € de cotisation annuelle pour faire partie de la communauté Fairbooking, seront dédiées « au développement de la plateforme, à son référencement et à la promotion pour faire en sorte que le plus de Français, et demain d’Européens et de touristes mondiaux, aillent sur Fairbooking ». 

Comment va se traduire la nouvelle impulsion ? Pour donner à Fairbooking les moyens de ses ambitions renouvelées, la CCI indi­que donner à l’association des ressources qui lui permettront notamment de travailler à la refonte de son site internet. 

Faisant l’objet d’un appel d’offre public, la nouvelle version devrait voir le jour en janvier. L’objectif étant de proposer aux utilisateurs, tant consommateurs que professionnels, une plateforme simple à utiliser. Surtout, la refonte permettra d’effectuer directement les réservations en ligne. Actuellement, le site Internet se réduit en effet à un outil de recherche et de sélection visant à faciliter la mise en relation avec l’hébergeur choisi. Le consommateur devant ensuite joindre le professionnel pour vérifier la disponibilité et effectuer sa réservation.