Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

[ Élections régionales ] Pays de la Loire : Les propositions économiques de cinq candidats – Partie 2

Le 8 juin, les représentants du monde économique ligérien ont invité les principaux candidats aux élections régionales à s’exprimer sur quatre thèmes choisis par la CPME, le Medef et l’U2P régionales. Zoom ici sur les deux dernières thématiques évoquées : emploi, formation et compétences d’un côté et développement économique des entreprises de l’autre.

Élections régionales

© Shutterstock I'm friday

François de Rugy (LREM)

  • Emploi, formation et compétences 

Sur la question de l’apprentissage, le député de Loire-Atlantique se félicite de la réforme gouvernementale et veut encore plus partir des besoins de entreprises, en s’en donnant les moyens. Il propose aussi de « faire rentrer les entreprises dans les lycées » en leur permettant, si l’initiative ne vient pas de l’Éducation nationale, de pouvoir présenter et valoriser leurs métiers auprès des jeunes.

  • Développement économique des entreprises

Objectif du candidat : créer un contexte favorable à l’entrepreneuriat, une région « business friendly ». Il veut notamment créer « le système de l’implantation clés en main », ne pas rajouter des contraintes aux entreprises et que le président de Région puisse aller à Bruxelles faire sauter les verrous au développement des entreprises ou chercher des financements. Et enfin mettre en place un guichet unique État, Région et CCI pour les aides aux entreprises.

François de Rugy

François de Rugy © DR

Guillaume Garot (PS)

  • Emploi, formation et compétences 

Le député de Mayenne, ancien maire de Laval, fixe un objectif ambitieux : « la création de 100 000 emplois nouveaux d’ici la fin du mandat » et dans les filières stratégiques pour l’attractivité de la région. Pour y parvenir, il propose de mieux définir les besoins via un « dialogue constructif » avec les entreprises. Le candidat souhaite aussi mieux accompagner les jeunes en décrochage et surtout les projets de reconversion professionnelle des Ligériens. Pour ce faire, il annonce vouloir « signer 50 000 contrats nouveau métier, nouvel emploi ».

  • Développement économique des entreprises

Le candidat propose un fonds anti-faillite de 200 M€. Il estime normal de demander des contreparties au soutien financier des entreprises par la Région, en matière d’écologie notamment. Il veut par ailleurs soutenir des actions collectives en faveur de l’innovation ou de l’exportation.

Guillaume Garot

Guillaume Garot © DR

Hervé Juvin (RN)

  • Emploi, formation et compétences 

Pour le candidat, le premier enjeu est celui de l’anticipation, qui nécessite un resserrement des liens entre entreprises, écoles, lycées et Université. L’eurodéputé propose également de s’inspirer d’une initiative européenne avec un « Erasmus de l’apprentissage » qui existe actuellement dans certains secteurs comme la boulangerie par exemple. Il veut aussi faciliter le premier pas des jeunes vers la création d’entreprise en proposant que la Région les subventionne à hauteur de 20 000 €, considérés comme des fonds propres.

  • Développement économique des entreprises

Hervé Juvin voudrait créer un « livret d’entreprise région, qui permettrait à ceux qui y souscrivent de bénéficier d’une assurance en capital apporté par la Région, d’un rendement très faible et de 50% des dividendes et des plus-values provenant des participations prises au titre de ce livret ». L’idée étant de permettre aux déposants de savoir à quelles entreprises sont attribués les fonds propres gérés par la Région. Le candidat veut aussi créer un « bouclier administratif, notamment pour les PME et les indépendants » qui les aident à remplir leurs obligations.

Hervé Juvin

Hervé Juvin © DR

Christelle Morançais (LR)

  • Emploi, formation et compétences 

L’actuelle présidente du Conseil régional « veut être la présidente du plein emploi ». Pour y parvenir, elle propose de travailler sur deux axes, celui de la formation, en continuant notamment d’accompagner l’apprentissage qu’elle considère comme « le plus court chemin vers l’emploi » et en doublant le nombre des écoles de production. La candidate veut aussi lever les freins à la prise d’un emploi via un soutien à la mobilité sous la forme d’une voiture à 1€ par jour et un accompagnement financier pour la garde d’un enfant, en particulier pour les parents solos.

  • Développement économique des entreprises

La candidate propose qu’un futur retraité entrepreneur puisse accompagner un jeune à s’installer. Christelle Morançais annonce également vouloir faire encore mieux sur l’accompagnement de la transition au numérique, de l’industrie du futur, l’international, la simplification.

Enfin, elle veut créer la Maison des entreprises, en Mayenne puis en Maine-et-Loire.

Christelle Morançais

Christelle Morançais © DR

Matthieu Orphelin (Europe Écologie Les Verts)

  • Emploi, formation et compétences 

Le député du Maine-et-Loire propose « la création de 50 000 emplois dans la conversion écologique de notre économie ». Sur la problématique des offres d’emplois non pourvues, il propose de faire « l’avance du coût résiduel des travaux pour tous les ménages en situation de précarité énergétique parce que derrière, c’est de l’emploi ».

  • Développement économique des entreprises

Le candidat propose aux entreprises « un diagnostic de viabilité économique soutenu par la Région » et un relai de financement pour certaines PME en difficulté. Il veut aussi lancer un dispositif nommé Épargne verte, de 200 M€. À chaque fois qu’un Ligérien mettra 1€, la Région abondera d’autant. L’idée étant d’aider 400 ou 500 gros projets de développement des PME et ETI. Il souhaite en outre réorienter les achats publics de la Région car selon ses observations, les marchés publics échappent trop aux entreprises du territoire. Enfin, sur la question de l’ESS, il souhaite que la Région reprenne la main.

 

Matthieu Orphelin

Matthieu Orphelin © DR