Couverture du journal du 16/05/2024 Le nouveau magazine

BioMAdvanced Diagnostics : un nouveau financement d’1,4 M€

Après un premier tour en amorçage d’1,7 M€ en septembre 2022, BioMAdvanced Diagnostics, medtech nantaise qui développe des solutions d’aide au diagnostic ciblant le rejet de greffes du rein et du poumon, a bouclé durant l’été une deuxième tranche de levée de fonds. Objectif : développer ses solutions d'anticipation de rejet de greffes d'organes.

BioMAdvanced Diagnostics, levée de fonds, santé

L’équipe du laboratoire de biologie moléculaire, qui se compose d’une dizaine de collaborateurs, analyse les premiers échantillons de l'étude clinique qui a démarré cet été. © BioMAdvanced Diagnostics.

500 000 €. C’est la somme que deux de ses investisseurs – Sodero Gestion et Pays de la Loire Participations (géré par Siparex)- ont accordé à BioMAdvanced Diagnostics. La deuxième partie du financement, qui s’élève à 900 k€ (300 k€ de subventions et 600 k€ de prêt à taux zéro), vient de l’Aide au développement deeptech (ADD) de Bpifrance, réservée aux start-up qui développent des innovations hautement technologiques. « Plus qu’une aide financière, c’est aussi la reconnaissance de l’importance des innovations de la start-up et la confirmation de son statut de deepTech de la FrenchCare », déclare Frédéric Pette, cofondateur et président de BioMAdvanced Diagnostics.

Ce nouveau tour de table ouvre la porte à d’autres financements puisque la société devient en effet éligible à un financement européen via le Feder (Fonds européen de développement régional). Ce soutien permet aussi à la medtech nantaise de lancer sa première étude clinique avec le CHU de Nantes sur plus de 450 échantillons de patients ayant subi une transplantation. « Avec cette étude, nous entrons dans une phase clinique qui nous fait avancer d’un pas de géant. Les résultats seront disponibles fin septembre », précise le dirigeant.