Couverture du journal du 02/06/2023 Le magazine de la semaine

Avec Koolice la glace ne coule plus sur les doigts

Né de l’expérience d’Astrid et Antony Goaslin, Koolice est un ustensile pensé pour manger tous types de bâtonnets glacés proprement. Il suffit de fixer la glace sur un réservoir en silicone pour recueillir les coulures sans se tacher. Lancé commercialement en mars dernier, l’objet a déjà été vendu à 50 000 reprises

Koolice, glace

Pensé pour manger tous types de bâtonnets glacés proprement, Koolice a déjà été vendu à 50 000 exemplaires depuis mars. ©Koolice

C’est en regardant sa fille manger une glace qu’Astrid Goaslin, ancienne fonctionnaire en disponibilité, a eu l’idée de Koolice, il y a deux ans. « J’en avais assez des doigts collants sur le canapé et des tee-shirt tachés, plaisante-t-elle. J’ai cherché une solution sur internet, sans rien trouver : j’en ai parlé à mon mari entrepreneur et on a décidé de l’inventer. Koolice est lavable en machine, réutilisable, c’est une solution économique et écologique, s’enthousiasme la dirigeante. On a étudié l’objet pour qu’il s’adapte à toutes les formes de bâtonnets ! ».

Au départ, nous sommes allés voir un « maker » des Sables d’Olonne qui faisait de l’impression 3D avec un dessin sur un bout de papier. Puis on s’est rapprochés d’un fabricant pour la V2. Le premier modèle était alors en caoutchouc. En fin de compte, on a opté pour du silicone alimentaire certifié food contact ». Et d’ajouter : « Au moment de l’industrialisation, on s’est trouvés confrontés à des problématiques de coûts importants. Toutefois, il était hors de question de fabriquer en Chine ! On a cherché au plus proche de l’Union Européenne et c’est en Turquie que l’on a trouvé notre partenaire ».

Breveté en France, le produit est distribué depuis un mois dans tous les magasins Gifi de France, chez des grandes enseignes en Vendée (Leclerc, Super U, Intermarché, Espace Bazar, Centrakor et Bazarland) et bientôt sur Amazon. Objectif 2023 : développer le national et attaquer, l’année prochaine, le marché américain. « Nous avons déjà des contacts sur la Floride », annonce l’entrepreneure, qui précise que l’entreprise travaille également sur une version adaptée aux cônes glacés.