Couverture du journal du 30/07/2021 Consulter le journal

Dynamique démographique en Pays de la Loire : L’Insee dévoile ses résultats

L’Insee a dévoilé le 29 décembre 2020 les nouveaux chiffres de la population française. Millésimés 2018, cette étude analyse les mouvements démographiques de chaque région. Si en Loire-Atlantique, l’augmentation de la population demeure soutenue, les autres départements affichent un rythme de croissance plus lent.

Recensement Insee Pays de la Loire

©Shutterstock

Au 1er Janvier 2018, les Pays de la Loire ont connu une croissance de 0.7% avec le gain de 120 570 habitants. Ces chiffres en font la troisième région française pour son dynamisme démographique, et la huitième en nombre d’habitants. Si ces résultats témoignent d’une croissance par rapport à la dernière étude de 2013, ils sont loin d’être homogènes sur le territoire. En effet, les résultats de l’Insee prouvent que la croissance démographique se recentre autour des grandes métropoles de la région tandis que l’étalement urbain, lui, ralentit fortement.

La Loire-Atlantique est le département le plus actif

Qualifiée de « locomotive de la région », la Loire-Atlantique génère 69% du gain de population du territoire. Poussé par Nantes Métropole qui affiche la plus forte croissance régionale, le département a gagné 87 730 habitants entre 2013 et 2018. Parallèlement, l’ensemble des autres départements connaissent un ralentissement de la croissance démographique.

La Vendée, responsable de 20% du gain de population en Pays de la Loire, connaît le plus fort ralentissement. Le dynamisme du Maine-et-Loire demeure aussi modeste avec 13% de la croissance régionale. La Sarthe et la Mayenne, quant à elles, n’ont pas contribué à la croissance démographique ligérienne. Si la population de la Mayenne se stabilise et évolue peu, la Sarthe a perdu 3070 habitants.

Pourquoi utiliser les chiffres de 2018 ?

Les enquêtes de l’institut de sondage couvrent les recensements de 2016 à 2020. Ramener les résultats au milieu de cette large période permet d’analyser toutes les communes de manière équitable. Les chiffres ainsi obtenus entreront en vigueur au premier janvier 2021.