Couverture du journal du 18/06/2021 Consulter le journal

Croissance : Gong surfe haut sur la vague

Enregistrant 342 % de croissance depuis le début de l’année, le spécialiste baulois de la vente en ligne de planches de surf et de glisse, a toutes les raisons de se réjouir à l’aube de la saison estivale.

Gong

© Patrice Guénolé

Avec son équipe, passée de 20 à 75 salariés en un an, Patrice Guénolé conçoit et commercialise plus de 460 modèles différents de planches. Quand on demande au gérant de Gong – acronyme de Galaxy of new generation -, d’où vient cette fulgurante croissance, il évoque des « oreilles gigantesques » pour « écouter les clients » en allant « à la pêche aux infos six heures par jour sur les réseaux ». « Aujourd’hui, notre atout, c’est la place prépondérante de la vente en ligne et l’appétence grandissante pour les sports de plein air », analyse l’ancien compétiteur, qui souligne également des « prix compétitifs grâce à la vente directe, évitant tout un circuit de distributeurs ». De fait, Gong, dont l’export constitue les deux tiers du chiffre d’affaires (13 M€ en 2020, le double par rapport à 2019) envoie quotidiennement plus de 500 planches dans le monde entier. Alors, même si le contexte sanitaire a repoussé à l’automne prochain son entrée dans de nouveaux locaux – près de 9 000 m2 sont actuellement en construction zone de Brais -, Patrice Guénolé a son plan de développement bien en tête. Le chef d’entreprise table sur un nouveau doublement de son CA à fin 2021, avec un prévisionnel estimé entre 25 et 30 M€. Et il envisage, à trois ans, « 400 salariés, avec des copiés-collés Gong sur chaque continent ». Belles ambitions pour le sportif quadra, créateur de la marque en 1996, et qui avait d’abord aidé à sa commercialisation dans des magasins spécialisés, avant de racheter la marque en 2008 pour ensuite la développer à son niveau de notoriété d’aujourd’hui.