Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

Audencia impulse une nouvelle dynamique pour 2025

Baptisée Ecos 2025, la nouvelle feuille de route stratégique d’Audencia vient d’être communiquée. Elle vise rien de moins qu’une redéfinion de la raison d’être de l’école de management. Avec une ambition forte : inventer un nouveau modèle de business school. Pour ce faire, Audencia a mobilisé largement.

Audencia

Baptisée Ecos 2025, la nouvelle feuille de route stratégique d’Audencia vient d’être communiquée. Elle vise rien de moins qu’une redéfinion de la raison d’être de l’école de management. Avec une ambition forte : inventer un nouveau modèle de business school. Pour ce faire, Audencia a mobilisé largement. Ce nouveau plan stratégique est en effet issu d’une réflexion collective, opérée durant dix mois et associant toutes les parties prenantes de l’école : étudiants, anciens élèves, enseignants-chercheurs, collaborateurs, mais aussi partenaires.

Le résultat se décline autour de quatre grands axes, servant une visée commune : un impact positif sur la société et la planète. Parmi ceux-ci, le premier se concrétise par la création de Gaïa, une école dans l’école, dédiée à la formation aux stratégies et pratiques managériales à impact positif. « Elle se veut immersive et inclusive », précise Christophe Germain, DG d’Audencia. De fait, tous les étudiants seront amenés à y passer, sur des durées plus ou moins longues, selon leur cursus.

Deuxième axe stratégique, la volonté de généraliser l’hybridation des compétences, afin de répondre aux besoins actuels des entreprises. « Elles veulent des diplômés capables d’appréhender des problématiques plus complexes qu’hier. Inévitablement, un manager aujourd’hui ne peut se satisfaire d’être compétent dans un seul domaine », estime Christophe Germain. Objectif 2025 de l’école : que 100 % des diplômés soient dotés de compétences hybrides.

Parallèlement, l’école mènera une évolution profonde de ses activités, de son organisation et de son système de pilotage. Traduite en chiffres, cette stratégie vise l’accueil de 10 000 étudiants (contre 6500 en 2020) par 600 collaborateurs (ils sont actuellement 390), la création de deux nouveaux campus à Paris et São Paulo, pour un budget de 100 M€ (contre 55 M€ en 2020).