Les chiffres des notaires – L’immobilier est reparti à la hausse

Les derniers chiffres livrés par les notaires font état d’une nette hausse des prix en Loire-Atlantique en un an. La métropole et le littoral en profitent.

photo-couv-site-IMMOBILIER-MAISONS-NANTES

Nantes a vu leur prix médian des maisons anciennes bondir de 12,2% en un an

Avec 5,5 % de hausse des prix médians (1) en un an pour les appartements anciens, de 3,2 % pour le neuf, de 10 % pour les maisons anciennes, le marché de l’immobilier a nettement repris après dix années de baisse. Le volume des transactions avait précédé ce mouvement. A Nantes, la tendance est plus forte pour les maisons anciennes avec une hausse de 12,2 % (la raréfaction de l’offre y est notable) mais reste en-deçà d’environ un point pour les autres types de biens. Seule l’évolution des prix des terrains reste stable, alors qu’ils ont pris 18,3 % de hausse en dix ans. « Pour l’ancien, dans les deux métropoles de la région, Rennes et Nantes, les ventes ont véritablement explosé créant un déséquilibre entre l’offre et la demande, qui commence à faire grimper les prix, mais les acquéreurs restent vigilants », souligne Agnès Lanoë, présidente du conseil régional des notaires de la Cour d’Appel de Rennes.

Les métropoles et le littoral

Le littoral reprend également des couleurs sur le marché de la résidence secondaire. « Cet été, le marché était fluide, les nouveaux produits partaient rapidement, avec peu de négociation. Les prix sont restés stables mais l’offre se raréfie ». « Dans les stations balnéaires prisées, les grandes maisons se vendent à nouveau, elles représentent 40 % des ventes avec des prix médians qui se situent, le plus souvent, entre 300 000 euros et 400 000 euros. Durant l’été, de nombreux notaires ont constaté un manque d’offres qui a pu faire grimper les prix : La Turballe +3,4 % soit 212 800 $, Arzon +8 % soit 305 000 euros, Perros-Guirec +8,5 % soit 189 900 euros, Dinard +2,7% soit 295 400 euros »…

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous et téléchargez le journal au format pdf.