A LA UNE – Entreprises / conseil d’experts

Gestion de crise : il est urgent d’anticiper !

Les enjeux de la gestion de crise sont diversement appréhendés par les entreprises, en fonction de leur taille et de leur culture.

photo journal

M e Nicolas de la Taste, avocat associé Cornet Vincent Ségurel et Ingrid Berthé, dirigeante d’Alphacoms.

Pourtant, les évolutions technologiques, sociétales et juridiques vont toutes dans le même sens : les entreprises, quelles qu’elles soient, sont de plus en plus exposées à la crise. Et, que leur responsabilité soit in fine, engagée ou pas, les conséquences en termes d’image d’une crise mal gérée peuvent être dévastatrices, impactant la confiance des clients, des fournisseurs, des investisseurs, des partenaires… et donc l’activité.

L’impact de la législation sur le risque de crise

Du sinistre alimentaire ou environnemental au blocage de site, les crises sont d’origines multiples, avec un bruit qui monte en empruntant des canaux de plus en plus variés, qu’il est difficile de maîtriser. La généralisation des réseaux sociaux et de l’information en temps réel rend, en effet, possible la publication d’informations par tout un chacun et leur propagation très rapide ; elle a également favorisé l’émergence d’attentes nouvelles (immédiateté, transparence, expression citoyenne) et le développement de leur corollaire (soupçon, rumeurs, fake news, défiance vis-à-vis des experts…).
Accompagnant ce mouvement, le légis­lateur a adopté, ces dernières années, une série de textes qui, bien que fondés sur des principes différents (transparence, exercice de droits collectifs­, défense du patrimoine naturel etc..) ont tous favorisé la naissance de contentieux à fort impact médiatique…

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous et téléchargez le journal au format pdf.