ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE – Handicap

Le Reflet, un projet de restaurant unique en France

Flore Lelièvre, 26 ans, a un grand frère trisomique. Cette architecte­ d’intérieur, présidente de l’association Trinôme 44 est à l’origine d’un très beau projet, unique en France : celui d’un restaurant, baptisé « Le Reflet » employant des personnes trisomiques, cinq des sept salariés.

Flore-Lelièvre-e1448041858102

Flore Lelièvre, SAS Le Reflet, 3 ter bd Michelet 44000 NANTES lelievreflore@gmail.com • www.projet-lereflet.com

L’ouverture est prévue avant la fin de l’année, les locaux sont en cours de négociation.
« Pour les personnes trisomiques, travailler en milieu ordinaire est une mission quasi impossible. Et pourtant leurs capacités de travail sont réelles, si tant est qu’elles soient stimulées et encouragées, dans un cadre agréable et adapté. Mais le regard porté sur les personnes porteuses de trisomie 21 est trop souvent complaisant, incarnant malheureusement pour beaucoup une image gênante d’une diffé­rence non assumée dans notre société hyper normée », souligne Flore Lelièvre.
Des dons et des soutiens sont déjà venus encourager l’initiative qui a recueilli près de 300 000 euros mais le budget n’est pas encore bouclé. Toute aide est donc la bienvenue.
Le Reflet est un projet de restaurant qui emploiera majoritairement des personnes trisomiques (70 % des employés) tout en les rémunérant avec un salaire classique. « L’objectif est de permettre à ces employés ‘‘extraordinaires’’ de s’épanouir professionnellement et socialement dans un lieu adapté à tous. Le temps de travail et les postes seront aménagés. Travaillant ‘‘comme tout le monde’’, il est évident de leur verser un salaire adéquat », explique Flore Lelièvre qui précise : « Le Reflet sera une entreprise à part entière, économiquement rentable, privilégiant l’économie sociale et solidaire, sans appartenir au secteur adapté ou protégé. Chaque employé quel qu’il soit souhaitant investir dans l’entreprise, même de manière symbolique, pourra devenir associé de l’entreprise. En mettant en avant le travail comme moyen d’intégration des personnes en situation de handicap dans la société, le modèle sur lequel repose le projet permettra la valorisation de tous les employés du restaurant. In extenso, il a vocation à modifier l’image des personnes handicapées »…

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous et téléchargez le journal en format pdf.