A LA UNE – Architecture

Une nouvelle équipe pour le projet Dobrée

Le département a choisi l’équipe pluridisciplinaire pour mener le projet de réhabilitation du musée Dobrée.

photo article Une 1

Le manoir de la Touche sera doté d’une extension.

Le processus de requalification, de transformation et d’évolution du musée Dobrée, fermé depuis 2011, a repris après l’annulation du projet de l’architecte Dominique Perrault suite aux recours menés par une association de riverains.
Le Département, propriétaire des lieux, situé en centre-ville, tout près de la place Graslin, a décidé d’en faire un acteur culturel nantais à part entière. Quatre candidats avaient été retenus pour concevoir de nouveau projet et c’est l’équipe constituée par l’Atelier Novembre qui vient d’être retenue par le Conseil départemental. Le coût de ce projet est fixé à 25 M$ hors taxes.
L’équipe pluridisciplinaire est constituée, outre l’agence d’architecture par le paysagiste Sempervirens, le Studio Adeline Rispal (scénographe), le bureau d’études Oteis Isateg de Nantes, Innovision pour le multimédia et Temeloy LT de Londres concepteur lumière.
Jacques Pajot, architecte de l’Atelier Novembre explique : « Nous avons cherché à concilier l’ambition architecturale d’un musée du XXI  e siècle tout en respectant l’intégralité du patrimoine bâti existant. Nous avons cherché à résoudre les dysfonctionnements actuels créés par l’éparpillement d’identités, à recréer des cheminements, retrouver les accès origi­nels historiques de ces trois bâtiments et requalifier les abords et le parc dans sa globalité en permettant le parcours des visiteurs et une traversée publique du site »…

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous et téléchargez le journal au format pdf.